Covid-19 en Tunisie

553 Cas
18 Décès
5 Guérisons

Elle s’est basée sur le cas d’un patient camerounais guéri du virus en Chine. Les médecins chinois auraient expliqué sa guérison par sa couleur de peau car les anticorps d’un noir seraient trois fois plus résistants que ceux d’un blanc. Interrogé par l’AFP, le 12 février, le professeur Amadou Alpha Sall, administrateur général de l’Institut Pasteur à Dakar et spécialisé dans le diagnostic du coronavirus, a apporté un démenti à cette rumeur : « C’est une rumeur, soutenue par aucune évidence scientifique. La race et la génétique n’entrent pas en ligne de compte dans la guérison du virus, et les personnes noires ne possèdent pas plus d’anticorps que les personnes blanches. C’est une fausse information comme il en circule beaucoup à propos de cette infection », a-t-il affirmé.

Ce démenti n’a pas empêché la persistance de cette croyance.  Toujours sur les réseaux sociaux, une déclaration a été octroyée à un célèbre virologue congolais Jean-Jacques Muyembe, un des découvreurs du virus Ebola, qui aurait affirmé que la peau noire résisterait au Covid-19.

Le 18 mars, le virologue dément à l’AFP avoir tenu de tels propos. « Ce n’est pas sérieux. Moi, en tant que scientifique, je ne peux pas dire de pareilles erreurs. C’est scientifiquement infondé. La preuve, nous avons sept cas (en RDC, ndlr) et ce sont des Congolais, et noirs. Les noirs sont tout aussi sensibles au Covid que la peau blanche », souligne-t-il.

Ces démentis interviennent alors que les cas de personnes contaminées ne cessent d’augmenter dans le continent africain balayant ainsi toutes ces spéculations. Jusqu’au 20 mars, 151 cas ont été annoncé en Afrique du Sud, 40 au Burkina Faso, 33 au Sénégal, 18 en République démocratique du Congo, 19 au Cameroun, 12 au Nigéria et 9 en Côte d’Ivoire. Le 17 mars, le Burkina Faso a enregistré le premier décès causé par le Covid-19 sur son territoire. Il s’agit de la députée et deuxième vice-présidente de l’Assemblée nationale, Rose-Marie Compaoré, âgée de 62 ans.

Face à l’expansion du virus sur le continent, l’OMS a appelé les pays africains à « se réveiller » et à « se préparer au pire ».