Par Moez Mharouech

Le tunisien moyen qui croule sous ses problèmes quotidiens, se trouve dans l’obligation de faire un choix décisif pour l’avenir du pays. Sauf qu’il est face à un jeu politique truqué, où la sentence de la dictature est donnée. Le condamné aura seulement le droit de choisir son bourreau: Ennahdha ou le RCD.

Revenons, d’abord, au tout début des évènements. Tout le monde faisait parti du troupeau des tunisiens*. ZABA était le berger qui les guidait à l’aide de ses chiens bergers. Parfois, il y avait quelques brebis galeuses. Et elles n’étaient pas les plus heureuses. Moches, maigres, insolentes et décérébrés. Heureusement qu’elles se faisaient mordre par les chiens bergers. Les pauvres, elles ne savaient pas qu’il n’y a pas plus bon que l’herbe fraîche à ruminer. Et seul notre cher guide savait où en trouver. Ces simples d’esprit ne tarderont pas à se faire bouffer par des loups aguerris. Telle est la destinée de tous ceux qui se trouvent à l’extérieur du régime Ben Ali.

Avec cette révolution, on dit à ces mêmes tunisiens qu’ils sont libres, que les brebis galeuses sont de vrais héros, que le berger est un arnaqueur, que ses chiens n’avaient pas le droit de mordre, que les loups sont inoffensifs. Bref cette révolution, leur a révélé qu’ils étaient, simplement, cons. Le pire c’est que pour croire à ce mensonge, le tunisien a fait un travail d’auto-persuasion pendant plus de 50 ans. Que c’est dur d’avouer son propre échec!
Alors la première réaction fût de mettre tout sur le dos du maton. ZABA devient le seul mal de cette grande prison. Mêmes ses gardiens se revendiquent comme victimes et les plus connus deviennent anonymes. Dorénavant, ils seront amis, fidèles, gentils protecteurs. Qui a parlé de snipers ?

Ensuite viennent les élections. Les tunisiens fidèles à leur sens de responsabilité, ils délèguent leurs choix à Allah, la seule valeur sûre que personne ne peut regretter !! Ainsi, personne ne viendra les blâmer. Sauf que, le nouveau berger est, pour ce poste, sous qualifié. D’une part, il ne connait pas les pâturages pour assouvir la faim de son troupeau. D’autre part, il ne connait pas tous les rouages, pour ne pas avoir les brebis galeuses sur son dos, ni les abreuvages, pour ensorceler les capitaines qui géraient le bateau. On a beau dire que les islamistes ont évolués, ils reproduisent les mêmes erreurs du passé. Alors pour appuyer leur pouvoir, ils continuent à recruter les chiens enragés. Seulement, ces derniers n’ont pas la formation académique des sbires du RCD et sont imprévisibles dans leurs actions insensées. Le résultat normal est qu’ils ont fait peur au troupeau. Maintenant les brebis les craignent leur mal plus que les loups et préfèrent être galeuses que masos.

Plus le temps passe, plus le troupeau devient nostalgique de l’ancien berger. Du temps de ZABA, de la viande on en mangeait (étonnant pour des brebis). Au moins avec lui on n’avait pas le piment à 2d800 le kilogramme et on réussissait à finir le mois sans drame. Ses chiens à lui étaient bien habillés. Ils avaient même du gout et un raffinement dans la répression. Enfin on est orphelin sans notre berger et on s’en fout de cette nouvelle liberté d’expression.

Et hop!! Le revoilà notre guide suprême! Comme le phœnix, il renaît de ses cendres!! Sans changer d’emblème, il nous ouvre ses bras tendres. Le revoilà notre seul sauveur, père de la nation! A bas ses détracteurs, à nous la gloire des fions!! Mêmes les anciennes brebis galeuses ne lui en veulent plus pour les coups bas reçus. Repentis, elles prient en silence et implorent sa miséricorde en surplus.

De jour en jour, le succès de la démocratie devient une utopie. Peut être que le seul moyen de libérer les tunisiens est la lychontropie. Ainsi, ils pourront brouter toute la journée et ruminer les débats politiques dans les cafés. Et chaque pleine lune, par des morsures, ils propagent le virus de la liberté et de la dignité. Et un jour, ils s’attaqueront à ce berger, ses chiens enragés et au système tout entier.

*Image du troupeau inspiré de l’article d’Astrath
**photos prises du net dont
http://un-oeil-sur-la-planete.blogspot.fr/2011/02/ceci-nest-pas-la-revolution-du-jasmin.html