tunisia-circle-oil

Permis de Grombalia, Juillet 2013

Il y a un an, Circle Oil Plc a publié «une mise à jour de ses activités en Tunisie», décrivant son accord de licence avec EXXOIL SA dans le champ pétrolifère de Beni Khaled, au Cap Bon.

Nous sommes heureux de vous annoncer l’accord relatif à cette découverte qui a un haut potentiel (pour la compagnie). Cet accord s’inscrit dans la poursuite du développement de la société pour le court et moyen termes et représente une opportunité à faible risque financier, à court terme.

Basée à à Limerick, en Irlande, la Circle Oil Plc est une « société internationale d’exploration, de production et de développement de pétrole et de gaz ». Elle détient, depuis 19 ans déjà, 30% de la licence de production à Beni Khaled, et peut être à hauteur de 50% en prenant en considération l’accord conclu avec la EXXOIL SA (première société privée d’exploration et de production pétrolière, en Tunisie), en échange de quoi, celle-ci fournirait une étude sismique 3D couvrant 50 kilomètres de la surface concernée par la licence. A l’époque « la découverte de puits non explorés à Bir Drassen » et de « deux autres puits » représentaient une « opportunité attractive pour l’exploration et la production », comme décrit par la société à propos de la Tunisie, sur son site internet, en mars dernier.

Le permis situé dans la région de Grombalia, a une petite production de 100 barils de pétrole par jour, ainsi que la découverte de gaz existants. Nous estimons que cela est sous-évalué, et que des études plus poussées permettront de nouvelles découvertes. L’acquisition d’une étude sismique 3D est prévue pour 2014, avant un forage supplémentaire.

⬇︎ PDF

Permis de Mahdia, Août 2014

« Un engagement d’exploration est prévu pour 2014 sur la base des résultats de l’étude sismique 3D, acquis en 2013. » Parmi les trois projets présentés, le permis de Mahdia a suscité un nombre croissant d’articles médiatiques, au cours des deux dernières semaines. La mise à jour des opérations en Tunisie », publiée le 26 aout dernier, présente « les résultats préliminaires du forage du puits EMD-1, rattaché au permis de Mahdia ».

Le communiqué de Juillet 2013 et l’étude de mars 2014, mettent en contexte le communiqué paru la semaine dernière et largement diffusé par les médias, au sein duquel le PDG de Circle Oil Chris Green affirme :

⬇︎ PDF

Nous sommes heureux d’ajouter cette découverte potentielle à notre portfolio en Tunisie…Nous avons l’intention de concentrer nos efforts sur ce projet d’évaluation du permis de Mahdia, aussi rapidement que possible, après la preuve de l’abondance de pétrole à El Mediouni…

Le langage utilisé pour qualifier les résultats de la société pour les gisements d’El Mediouni (appelé aussi EMD-1), forés le 8 juin, montre que les espoirs et les attentes de la société en matière de réserves de pétroles sont grands : « Les résultats de la stratigraphie que nous avons menée étaient exactement comme pronostiqués, et des gisements de pétroles légers ont été trouvés ».

Cette nouvelle a vite été propagée par un grand nombre d’articles enthousiastes paru le jour même dans les média britanniques : que ce soit dans Oil and Gas Technology, le Guardian, l’Irish Independent, le Limerick Post. Deux semaines plus tard, cette information continuait d’affoler les médias où l’on pouvait lire : « Circle Oil pressenti pour tripler » (Interactive Investor), « Circle Oil continue à élargir la base de ses actifs » (Irish Examiner)

Dans les médias tunisiens, ce fut l’Economiste Maghrébin qui dégaina le premier dans un article paru le 29 août :

Les richesses de son gisement El-Mediouni 1 (EMD-1) du permis de Mahdia ne sont pas un mirage : après moins de trois mois de forage, arriver à de tels résultats constitue, indéniablement, un succès. Et le miracle s’est automatiquement affiché sur le tableau des cotations de la Bourse de Londres : en quelques courtes heures, l’action Circle Oil a gagné 4,5 p pour être vendue à 22,25 p.
Mahdia – Pétrole : Des réserves de plus de 100 millions de barils, Yahia Barouni, l’Economiste Maghrébin

Deux jours plus tard, le même site rapporte que : « R. Bouzouada dément la découverte d’une réserve pétrolière à Mahdia ». En effet, le Directeur Général de l’énergie au ministère de l’Industrie, a démenti ces informations, précisant que « la découverte n’a même pas été faite et que le puits n’a pas été percé. Ce dernier a plutôt été abandonné pour que les travaux soient repris ultérieurement, d’ici trois ans au plus tard. ». Pour Bouzouada, « les responsables de la société Circle Oil, qu’il a contacté suite à la divulgation de la découverte, lui ont précisé que cette information n’était qu’une simulation en fonction des travaux de forage. »

Le 1er septembre, c’est l’ETAP qui, à son tour, nie cette découverte, dans un communiqué de presse, indiquant que l’information publiée par la Société et diffusée par les médias nationaux et étrangers, concernant une importante découverte de pétrole de Circle Oil à Mahdia, était «fausse et sans fondement.»

Nawaat a contacté Circle Oil concernant la confusion qui règne autour du permis de Mahdia, dont nous attendons encore les réponses :

1) Est-ce que les informations présentées dans le rapport du 26 aout constituent la seule base de la prétendue découverte de pétrole de Circle Oil à Mahdia ?

2) Pourquoi selon vous, l’ETAP a qualifié les résultats de stériles, alors que la Circle Oil le qualifie d’une « grande découverte » ?

3) Un article rapporte « ETAP a mis fin à toutes les procédures contractuelles nécessaires avec la société irlandaise …» alors que dans la mise à jour d’exploitation en Tunisie M. Green a fait remarquer que « Nous sommes impatients de travailler avec ETAP sur la prochaine étape de ce projet ».

Quel est l’état actuel du contrat entre Circle Oil et l’ETAP pour le projet Mahdia ?

4) Il est à rappeler que Circle Oil détient également des permis pour Grombalia et Ras Marmour. Sont-ils concernés par les déclarations de l’ETAP ? Sont-ils mêlés à cette confusion entourant le permis de Mahdia ?

« Une histoire vraiment phénoménale »

Fort d’une expérience de plus de 30 ans dans l’industrie pétrolière, le Prof (probablement Chris Green le PDG de Circle Oil) examinera les options de Mahdia et les autres perspectives… Ce n’était pas de la mauvaise gestion, mais le manque de confiance entre les explorateurs. Les intérimaires vont générer beaucoup d’intérêt par le biais des analystes. Attendez-vous à une nouvelle couverture et d’autres améliorations. C’est une histoire vraiment phénoménale. Les années à venir vont être très excitantes. Tout le monde devrait aller à l’AGA [assemblée générale annuelle], vendredi, à Dublin, pour rencontrer le Prof et voir sa présentation.
Commentaire de Warren Buffet sur Interactive Investor

#circle Oilhas a potentially transformational oil discovery in Tunisia.

— warrenbuffet2 (@warrenbuffet2) September 8, 2014

Tout en gardant à l’esprit que la réponse de Circle Oil à nos questions est en cours et que l’investissement étranger sert, naturellement et justement, les avantages économiques qu’il offre à l’investisseur (et j’espère dans une certaine mesure dans l’intérêt du pays dans lequel la société étrangère est investi), il faut néanmoins tenir compte des implications économiques accablantes -de la prétendue découverte de Circle Oil- pour la Société. Cela se précise dans le contexte d’une conversation, sur le site Web Interactive Investor (membre du bureau 315 de la Bourse de Londres, y compris les messages du PDG Chris Green et Warren Buffet, dont le commentaire ci-dessus s’appuie sur le «vraiment phénoménal» potentiel sur le marché que cette découverte promet. Un graphique présentant un devis des valeurs boursières de Circle Oil pour la journée, une chaîne de communication à partir du 27 Août et les commentaires sur Twitter référencés (inclus ci-dessous), constituent un aperçu fascinant de l’idée que se font les investisseurs sur la question :

Interactive_Investor-Circle-Oil-tunisia

Capture d’écran de la conversation sur le forum Interactive Investor. Vraisemblablement, Green est le PDG de Circle Oil Chris Green, WB2 est Warren Buffett, et la CdP est Circle Oil Plc.

https://twitter.com/AlexGarman94/status/508024386344202240

Bien que cette enquête ne comprend pas encore les réponses de la société à nos questions, nous sommes, néanmoins, disposés à relancer la question posée par L’Economiste Maghrébin sur la base de l’enthousiasme débordant exprimé dans les médias étrangers et les contestations contrastées des institutions tunisiennes :

La société pétrolière irlandaise a-t-elle joué sur un effet d’annonce pour afficher le miracle sur le tableau des cotations de la Bourse de Londres? La question se pose !
Imen Zine, R. Bouzouada dément la découverte d’une réserve pétrolière à Mahdia, l’Economiste Maghrébin.