moncef_ben_salem

Depuis l’avènement de l’information numérique en ligne, il est devenu facile à tout un chacun de se documenter sur un sujet particulier. Cette possibilité a ouvert la voie aux autoroutes de l’information, mais présente toutefois des dérives, car on trouve de tout sur la Toile, c-à-dire le bon grain et l’ivraie. Certaines informations se sont avérées erronées malgré leur répétition en plusieurs endroits, de ce fait les informations les plus sûres sont celles qui émanent d’organismes officiels ou de journaux reconnus pour leur sérieux.

Dans le domaine scientifique les informations fiables sont celles qui figurent dans des journaux scientifiques reconnus que l’on peut consulter soit directement ou par l’intermédiaire des bases de données à accès gratuit ou payant. Un grand nombre de journaux scientifiques on line, gratuits ou payants, ont vu le jour ces dernières années. Certains ont une valeur remarquable et sont consultés fréquemment par les gens du métier. D’autres par contre, ne présentent pas le sérieux requis et leur apparition est plutôt motivée par des considérations commerciales.

Le Centre National Universitaire de Documentation Scientifique et Technique, CNDST est abonné à la base scientifique la plus importante, ScienceDirect publiée par Elsevier, qui permet aux chercheurs dans toutes les Institutions Universitaires du Pays d’accéder à un très grand nombre de publications récentes en Mathématiques, Physique, Chimie, Biologie et bien d’autres domaines, avec leurs sous-disciplines. Cette base qui n’est accessible qu’au personnel des Institutions, publie régulièrement près de 2500 journaux, et a répertorie depuis 1962 près de 33.000 ouvrages. Parmi l’ensemble de ces documents seuls 1167 sont dédiés aux mathématiques. Comme partout ailleurs, la recherche de l’information se fait en introduisant le sujet, le nom d’auteur(s), le titre du journal etc.

Quand on interroge cette base en donnant le nom et prénom de l’ancien Ministre de l’ E.S., plusieurs articles apparaissent avec des listes d’auteurs contenant le nom et le prénom, éloignés l’un de l’autre et jamais ensemble côte-à-côte.

En mathématiques, la base de données la plus importante est sans conteste Zentralblatt, publiée par Springer. Elle contient d’après Wikipédia près de 2300 journaux. Cette base présente l’avantage de fournir certaines informations au public sans abonnement préalable, de ce fait, elle peut être interrogée par tout un chacun sur n’importe quel auteur. Mais quand on n’y est pas abonné, elle ne ressort que les 3 dernières publications. En interrogeant cette base (à partir d’une Institution Universitaire), on voit apparaître une demi-page dont l’image intégrale figure ci-dessous.

Moncef-Ben-Salem-etait-il-un-Scientifique

D’après ce document l’ancien Ministre n’a publié que 5 articles dont le denier date de 1998, c-à-dire il y a 16 à 17 ans. On peut aussi remarquer que l’un des articles provient des Comptes Rendus (Proceedings) d’une Conférence tenue à Koweït en 1981.

Cette production ‘pèse’ à peine plus lourd que celle de la plupart des jeunes étudiants-chercheurs candidats à un poste d’assistant ou de maitre-assistant. On est donc bien loin d’une production d’un scientifique hors pairs, et c’est normal, car quand on est versé autant qu’il l’était dans la politique, on n’a ni le temps ni la disposition intellectuelle pour faire de la Science.

NB Les 3 plus récentes publications peuvent être retrouvées par les lecteurs. Il suffirait d’introduire ‘Zentralblatt’ dans Google, cliquer sur la fenêtre ‘auteurs’ puis introduire le nom et prénom de l’ancien Ministre.