Centrée vers elle-même, vers l’épanouissement de ses propres intérêts et sa propre jouissance, la bourgeoisie est inutile au peuple, il faut avoir le courage de l’affirmer et de l’expliciter. Il faut savoir démonter les rouages complexes d’un système fallacieux où le peuple est maintenu à sa place et la bourgeoisie à la sienne. Une révolution culturelle, une révolution des esprits, paraît plus que jamais nécessaire.