Depuis le coup de force du 25 juillet 2021 du président Kais Saied, la liberté de la presse ne cesse de reculer. Le musèlement de cette liberté a atteint son apogée avec la promulgation du décret-loi 54, censé lutter contre les infractions se rapportant aux systèmes d’information et de communication.

Ce texte de loi pèse désormais comme une épée de Damoclès sur les Tunisiens de tous bords qui osent critiquer le pouvoir ou ses alliés. Il sert de prétexte pour la poursuite et l’emprisonnement de personnalités politiques, de militants mais aussi des journalistes.

Nawaat vous propose un Timeline des principales affaires visant les journalistes depuis le 25 juillet 2021, à l’occasion de la journée mondiale de la liberté de la presse :

Timeline

  • 2024
  • 11 mai 2024
    Arrestation de l’animateur Borhen Bssais et du chroniqueur Mourad Zeghidi dans la nuit du 11 mai. Ils ont été conduits à la caserne d’El Gorjani. Borhen Bssais et Mourad Zeghidi ont été interrogés sur leurs déclarations médiatiques ainsi que sur leurs statuts sur les réseaux sociaux. Selon l’avocat de Zeghidi, Ghazi Mrabt, on reproche à son client “une publication sur Facebook à travers laquelle il exprimait son soutien à un journaliste arrêté, en l’occurrence Mohamed Boughaleb, et des déclarations lors d’émissions télévisées”. Bssais et Zeghidi comparaîtront, lundi 13 mai, devant le procureur de la République du tribunal de première instance de Tunis.
     
    Des policiers cagoulés ont pris d’assaut la Maison de l’avocat, à Tunis, pour arrêter l’avocate et chroniqueuse Sonia Dahmani. Dahmani a été convoquée par la justice à la suite de ses propos ironiques sur la situation du pays, prononcés sur un média le 7 mai. Elle est poursuivie en vertu du décret-loi 54 pour diffusion de “fausses informations dans le but de porter atteinte à la sûreté publique” et “incitation à un discours de la haine“. Lors de l’arrestation musclée de Sonia Dahmani à la Maison de l’avocat, Hamdi Tlili, le caméraman de la chaîne d’information, France 24, a été arrêté avant d’être rapidement relâché. Les policiers ont arraché violemment la caméra de son trépied, mettant ainsi fin à la diffusion de la scène en direct.
  • 25 avril 2024
    La journaliste et animatrice de l’émission « 90 minutes » diffusée sur la radio privée IFM, Khouloud Mabrouk, a été interrogée durant 9 heures par la Garde nationale, à l’Aouina. La veille, elle avait interviewé l’ancien ministre des Domaines de l’Etat et des affaires foncières Mabrouk Kourchid, en fuite à l’étranger.
  • 17 avril 2024
    Le journaliste et chroniqueur Mohamed Boughaleb a été condamné à six mois de prison ferme avec exécution immédiate. Il a comparu devant la justice dans le cadre de la plainte déposée à son encontre par une fonctionnaire du ministère des Affaires religieuses.
  • 15 avril 2024
    Une information judiciaire a été ouverte contre l’animateur Houcine Ben Amor à la suite d’une plainte déposée par la Haica dans le cadre d’une affaire remontant à deux ans. Le syndicat des journalistes tunisiens (SNJT) s’est étonné de l’ouverture d’une information judiciaire deux ans après le dépôt de la plainte. Il dénonce la poursuite en justice du journaliste.
  • 5 avril 2024
    Le journaliste et rédacteur en chef du journal “Inhiyez”, Ghassen Ben Khelifa, a comparu devant le Tribunal de première instance de Tunis sur une accusation d’association de malfaiteurs à caractère terroriste, remontant à plus d’un an.
  • 22 mars 2024
    Mohamed Boughalleb a été placé en garde à vue dans le cadre de l’affaire précitée l’opposant à un cadre du ministère des Affaires religieuses.
  • 14 mars 2024
    Ghassen Ben Khelifa a été condamné par le Tribunal de première instance de Ben Arous à six mois de prison pour atteinte à autrui via les réseaux de communication publics.
  • 11 mars 2024
    Comparution du journaliste Zied El Heni devant le juge d’instruction du pôle judiciaire de lutte contre le terrorisme dans le cadre de l’affaire des enregistrements fuités attribués au président par intérim du mouvement Ennahdha, Mondher Ounissi. À la suite de son audition, le journaliste a annoncé qu’il fait l’objet de trois chefs d’accusation.
  • 15 janvier 2024
    Le chroniqueur de Mosaïque Fm, Haythem El Mekki, a comparu devant la brigade de recherches judiciaires relevant du district de la Garde nationale de Sfax dans le cadre d’une plainte déposée à son encontre par l’hôpital universitaire Habib Bourguiba à Sfax. El Mekki a précisé qu’il comparaîtra de nouveau devant la justice le 16 mai 2024.
  • 3 janvier 2024
    :Arrestation de Samir Sassi, journaliste du bureau local de la chaîne de télévision qatarie Al Jazeera, après une perquisition à son domicile par l’unité nationale d’enquête dans les crimes terroristes. Durant la perquisition, son ordinateur, son téléphone, ceux de sa femme et de ses enfants ont été saisis. Il a été ensuite libéré.
  • 1er janvier 2024
    Zied El-Heni a été arrêté pour avoir porté « atteinte à la personne » de la ministre du Commerce, Kalthoum Ben Rejeb, lors d’une émission de radio. Il a été placé sous mandat de dépôt dans l’attente de son procès. El-Heni a été libéré le 10 janvier mais a écopé de six mois de prison avec sursis.
  • 2023
  • 15 novembre 2023
    Le journaliste Ghassen Ben Khelifa a été mis en examen pour association de malfaiteurs à caractère terroriste. Cette affaire remonte à l’année 2022.
  • 15 septembre 2023
    Zied El Heni a été convoqué en tant que témoin dans le cadre de l’affaire liée au dirigeant nahdhaoui Mondher Ounissi. À la suite de l’interrogatoire, il a été désigné comme suspect dans cette affaire.
  • 22 Juillet 2023
    Nouvelle arrestation de la journaliste Chadha Hadj Mbarek dans le cadre de l’affaire Instalingo, 1 mois après sa libération le 19 juin 2023 de la prison d’El Messadine.
  • 20 juin 2023
    Zied El-Heni a été auditionné par la 5e brigade centrale pour la lutte contre les crimes de télécommunications à la caserne d’El Aouina et placé en détention pour délit d’outrage au chef de l’État. Il a été libéré le 22 juin.
  • 19 mai 2023
    Les journalistes Haythem El Mekki et Elyes Gharbi ont comparu devant la police judiciaire à la caserne d’El Gorjani. Ils ont fait l’objet d’une plainte déposée par le Secrétariat général du syndicat des forces de sécurité intérieure pour « diffamation, outrage à la pudeur et injure envers des agents des forces sécuritaires » lors de la diffusion de l’émission « Midi Show ».
  • 15 mai 2023
    Le journaliste Khalifa Guesmi a été condamné par la cour d’appel à cinq ans de prison ferme. Les autorités tunisiennes lui reprochent d’avoir publié un article sur le démantèlement d’une cellule terroriste dans la ville de Kairouan. Il a été accusé de divulgation d’informations en violation des dispositions de la loi antiterroriste et du Code pénal.
  • 12 avril 2023
    Mohamed Boughalleb et la journaliste du quotidien “Assabah”, Monia Arfaoui ont comparu devant la brigade criminelle d’El Gorjani. Ils ont été accusés d’association de malfaiteurs. Le ministère public a décidé de les remettre en liberté.
  • 7 avril 2023
    Mohamed Boughaleb a été auditionné par la brigade d’El Gorjani à la suite d’une plainte déposée contre lui par une fonctionnaire du ministère des Affaires religieuses pour diffamation sur les réseaux sociaux.
  • 24 mars 2023
    La journaliste Monia Arfaoui a été convoquée par l’unité de police judiciaire de la caserne d’El Gorjani dans le cadre de la deuxième plainte déposée à son encontre par le ministre des Affaires religieuses, sur la base du décret 54, pour un post publié sur les réseaux sociaux. Monia Arfaoui est visée par deux plaintes pour diffamation déposées par le ministre des Affaires religieuses, Ibrahim Chaibi, à la suite de la publication d’un article publié le 8 juillet 2022, puis d’un post Facebook critiquant ledit ministre et l’accusant de corruption.
  • 13 février 2023
    Arrestation du directeur général de Mosaïque FM, Noureddine Boutar pour blanchiment d’argent et « complot contre la sûreté de l’État ». Il a été remis en liberté après environ quatre mois de détention.
  • 2022
  • 14 novembre 2022
    Le directeur du journal électronique Business News, Nizar Bahloul, a été visé par une plainte de la ministre de la Justice Leïla Jaffel, l’accusant de diffamation, publication de fausses informations, allégations mensongères contre un fonctionnaire public et injures contre la cheffe du gouvernement de l’époque Najla Bouden.
  • 6 septembre 2022
    Le journaliste Ghassen Ben Khelifa a été arrêté par la brigade de lutte contre la criminalité à El Gorjeni. Il est soupçonné d’être l’administrateur d’une page Facebook incitant au terrorisme. Il a été relâché après cinq jours de garde à vue.
  • 11 juin 2022
    Arrestation du journaliste Salah Attia. Son arrestation intervient à la suite de sa déclaration sur la chaîne de télévision Al Jazeera, dans laquelle il évoquait le rapport qu’entretient Kais Saied avec l’armée. Attia a été poursuivi en vertu d’articles du Codes pénal, du Code de justice militaire et du Code des télécommunications.
  • 18 mai 2022
    La journaliste Chahrazed Akacha a été déférée devant la chambre correctionnelle du Tribunal de première instance de Tunis. Elle a été accusée de diffusion de propos insultants et diffamatoires sur les réseaux sociaux.
  • 18 mars 2022
    Le journaliste Khalifa Gasmi a été arrêté pour avoir refusé de dévoiler ses sources à la suite de la publication d’un article faisant état du démantèlement d’une cellule terroriste. En première instance, Khalifa Guesmi a été condamné à un an de prison ferme sans mandat de dépôt.
  • 2021
  • 3 octobre 2021
    Arrestation du journaliste Amer Ayad, animateur d’un talk-show quotidien sur la chaîne Zaytouna TV. Le journaliste a été arrêté à la suite d’un édito critiquant ouvertement le chef de l’Etat. Le tribunal militaire tunisien a condamné l’animateur à quatre mois de prison pour « offense » envers le chef de l’État.
  • 5 Octobre 2021
    Arrestation de la journaliste Chadha Hadj Mbarek. Elle est accusée de “complot contre la sûreté de l’Etat” dans le cadre de l’affaire Instalingo.

Inscrivez-vous

à notre newsletter

pour ne rien rater de nawaat

iThere are no comments

Add yours

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *