Covid-19 en Tunisie : Ce que révèlent les chiffres de la deuxième vague

Tous les jours des dizaines de nouveaux cas de contamination par le coronavirus sont annoncés en Tunisie. Ayant ouvert les frontières le 27 juin après une période de chute de nombre de personnes atteintes par le Covid-19, la Tunisie connait actuellement une recrudescence alarmante des cas de contamination. Une deuxième vague touche le pays de plein fouet. Et la baisse de la vigilance des citoyens inquiète de plus en plus les autorités.

Abir Moussi : progressiste, dites-vous !

Faisant de l’opposition à l’islam politique son cheval de bataille, l’ancienne RCDiste et présidente du PDL, Abir Moussi est devenue la figure de proue de l’opposition à Ennahdha. Ce positionnement sur l’échiquier politique lui a valu une ascension fulgurante. Cependant, est-elle vraiment opposée à la vision sociétale des islamistes ? Est-elle vraiment progressiste ?

Gouvernement Mechichi : Quels sont les sites mensongers et auteurs d’intox ?

Chargé par le président de la République, le 26 juillet, de former un gouvernement, Hichem Mechichi a annoncé sa composition hier soir. Entre-temps, plusieurs listes de personnalités ou de compositions gouvernementales ont circulé, présentées comme étant des « fuites ». Retour sur les médias et les personnalités ayant publié des listes mensongères : Borhen Bsaies, Aslema Fm, Business News, Essada, Al Joraa News, El Hassade et Samir El Wefi.

Nawaat Minute : Haute saison de la harga vers l’Italie

Le président Kais Saied a reçu la ministre de l’Intérieur italienne, Luciana Lamorgese. L’échange s’est focalisé sur la question de la migration irrégulière. La ministre italienne a déploré l’augmentation du nombre de migrants irréguliers arrivés en Italie depuis la Tunisie. Lamorgese a affirmé que la régularisation de la situation des Tunisiens, annoncée jadis par les autorités italiennes, ne concerne pas ceux arrivés en Italie récemment. Ces derniers mois ont été marqués par l’amplification du phénomène de la migration irrégulière, en témoignent les chiffres du Forum tunisien pour les droits économiques et sociaux (FTDES).

حوار مع الباحث زهير بن جنات حول هشاشة العاملات المنزليات

يتّخذ قطاع العاملات المنزليات موقعا حسّاسا في الدورة الاقتصادية والاجتماعية في تونس إلا أنّه لازال يعاني من التهميش والوصم الاجتماعي. تجاوزات عديدة سُجِّلت في هذا القطاع في ظل الحديث عن وجود أسواق متخصّصة في السمسرة بالعاملات والاتجار بالأشخاص إلى جانب أشكال عديدة من العنف. الجمعية التونسية للنساء الديمقراطيات بالشراكة مع جمعية النّساء التّونسيات للبحث حول التنمية والاتحاد العام التونسي للشغل قامت بدراسة حول هذا القطاع للوقوف على واقع وآفاق ظروف عمل المعينات المنزليات. “نواة” أجرت حوار مع صاحب هذه الدراسة، الباحث الاجتماعي، زهير بن جنات.

Affaire Emna Chergui, nième duel entre liberté de conscience et atteinte au sacré

Depuis la révolution, les affaires mettant en cause des individus pour atteinte au sacré sont récurrentes. La dernière en date est celle d’Emna Chargui. Quels agissements peuvent-ils être considérés comme une atteinte au sacré ? La notion est floue et se prête à des interprétations coercitives appuyées par des dispositions du Code pénal. Alors que la constitution est censée garantir la liberté de croyance et de conscience, ainsi que la liberté d’expression. L’historique des batailles judiciaires au nom de l’atteinte au sacré témoigne d’une lutte acharnée pour asseoir les libertés.

Irregular migration: a family undertaking

Migratory waves often coincide with the failure of social movements to achieve their objectives. A recent report notes a spike in clandestine migration that correlates with failed protest movements in the Gafsa mining basin and in Tataouine. « Irregular migration has become a form of collective protest », observes sociologue Khaled Tababi. A form of protest in which women are increasingly taking part.

Migration irrégulière, un projet désormais familial.

Les vagues migratoires coïncident souvent avec l’échec des mouvements sociaux. Un rapport note un pic de la migration clandestine concomitant avec les échecs des mouvements contestataires dans le bassin minier de Gafsa ou à Tataouine. « La migration irrégulière est devenue une forme de contestation collective », souligne le sociologue Khaled Tababi. Et cette contestation se féminise.

Inside Beity: Single mothers, scarred and dreaming of autonomy

Some 715 out-of-wedlock births were reported in 2019, according to the annual report on the activities of childhood protection officers. The majority of these births (44.33%, or 317 births) took place in the central-eastern part of Tunisia. What is the fate of single mothers in a society that ostracizes them? Nawaat went to meet three of these young mothers at Beity, a shelter that offers assistance to women in distress and victims of violence.

Reportage à Beity : Mères célibataires, stigmates et rêves d’autonomie

Quelque 715 naissances hors-mariage ont été répertoriées en 2019, selon le rapport annuel sur l’activité des délégués de protection de l’enfance. La plupart de ces naissances ont eu lieu au Centre-Est tunisien (44.33% soit 317 naissances). Quel est le destin des mères célibataires dans une société qui les ostracise ? Nawaat est allé à leur rencontre dans le refuge de Beity qui vient en aide aux femmes en détresse et victimes de violences.

Tourisme-Crise Covid-19 : En attendant le retour des Algériens en Tunisie

Le secteur du tourisme, représentant 14.20% du PIB national, est l’un des principaux secteurs touchés par la crise du Covid-19. La fermeture totale des frontières a entrainé l’annulation massive des réservations dans les hôtels et l’arrêt des activités des agences de voyages. Avec la fin de la crise, le gouvernement passe à l’offensive pour vanter la destination Tunisie avec le slogan « Ready and safe ». Objectif : séduire les touristes et notamment nos voisins algériens.

Souk Sidi Boumendil: Survival by deconfinement

A sea of cars fills the street from Bab Alioua to Bab Jazira. Dozens of people carrying plastic bags are on the lookout for available taxis which are few and far between. The closer one gets to Boumendil, the thicker the crowd becomes. In this souk, a hub for contraband, life is returning to normal as Aid draws near. But the threat of Coronavirus hovers all along this street that is teeming with foot traffic.

The sexual life of Tunisians during confinement

With touching and kissing banished from daily life and physical distancing encouraged, Covid-19 has not only taken its toll on social but also intimate relationships. Whether living under the same roof or separated by the restrictions that confinement imposes, couples are forced to navigate all the uncertainties that Coronavirus brings—health-related, psychological and, by extension, sexual.

Inscrivez-vous

à notre newsletter

pour ne rien rater de nawaat.org