Je ne suis pas un fanatique de la transparence mais lorsque les démocrates à temps partiel qui nous gouvernent se prennent de vouloir introduire des restrictions à l’accès à l’information, j’éprouve de vraies difficultés à refreiner mes inquiétudes. J’ai cependant la réflexion lente et passablement embrouillée. Aussi, vous ne m’en voudrez pas si, pour aboutir à quelques conclusions d’une grande évidence, je fasse un détour par un passé qui n’est pas si lointain.