En outre, Saied a évoqué la nécessité d’amender la loi électorale actuelle avant la tenue des élections et du référendum. Il avait à plusieurs reprises annoncé son intention de changer le mode de scrutin en optant pour une «démocratie participative». Il s’agirait ainsi notamment de voter pour des individus plutôt que pour des listes.

  • 2022
  • 01 janvier 2022

    Lancement d’une consultation populaire via des plateformes numériques mises à en place à cet effet, et consultations directes dans chaque délégation.
  • 20 mars 2022

    Le jour de la fête de l’Indépendance marquera la date de la fin des consultations directes et électroniques. Une commission sera chargée d’examiner les propositions issues des consultations directes.
  • Fin juin 2022

    Fin des travaux de la commission chargée d’étudier les propositions issues des consultations directes et électroniques.
  • 25 juillet 2022

    Après l’achèvement de leur examen par la commission, les projets de réformes constitutionnelles seront soumis à un référendum.
  • 17 décembre 2022

    Organisation des élections législatives anticipées conformément à la «nouvelle loi électorale». Dans l’intervalle, les activités du parlement actuel demeurent gelées, et les décisions officielles restent fondées sur les décrets présidentiels.