Akil Sadkaoui


27 Jul 2011

Les tunisiens ont balayé d’un revers de main le « chacun pour soi ! ». Ils l’ont démontré à la fin du mois de décembre et jusqu’au 14 janvier qu’ils étaient ravis de faire cause commune et faire dégager leur bourreau. Victimes d’une tyrannie politique et affairiste pendant plusieurs décennies, ils ont fini par se souder et se dresser comme un seul homme pour dire, « basta ! ». Depuis, le relais a été vite transmis aux mains des partis politiques, tout naturellement promus comme étant acteurs centraux du nouveau paysage politique.

01 May 2011

Les prochaines élections sont politiques. Ils ne cessent de nous le répéter. Le 24 juillet, on élira les membres de la constituante chargés de définir la future constitution qui régira notre vie pour les prochaines vingt, trente années. Pour cela, les partis qui présenteront des candidats à l’élection de la constituante n’ont pas besoin de présenter de programmes économiques ni sociales, nullement besoin puisque les prochaines élections seront politiques !