Riadh Guerfali

Riadh Guerfali

Docteur en Droit public, photographe, producteur de documentaires et développeur de logiciels multiplateformes. Engagé contre toute forme de censure et milite pour un internet libre, ouvert et accessible à tous. Ancien avocat inscrit au Barreau de Tunis. Ayant enseigné en France durant une quinzaine d'années, notamment le droit constitutionnel et le droit des nouvelles technologies de l'information. Blogueur tunisien [Astrubal’s Blog], actif sur internet depuis 1992. Co-administrateur de Nawaat. Signe particulier : Se fâche dès que l'on porte atteinte à ses libertés fondamentales, comme à celles de tous ses semblables de quelque pays qu'ils soient.

06 Jan 2011

Face à la brutalité de la force de celui qui soumet et humilie, il existe une forme de résistance, certainement fatale pour celui qui l’entreprend, mais vis-à-vis de laquelle, avec le temps, aucune tyrannie au monde ne saurait y résister. C’est cette forme de résistance qu’a choisie […]

03 Dec 2010

Par bonheur, pour les requêtes en HTTPS, notre “Chienne au front bas” peut toujours aller se gratter. En effet, ses filtres sont incapables de distinguer les requêtes qui vont vers Google Mail, de celles vers TuniLeak.appspot.com, puisque le contenu de l’instruction “Host” est crypté. Le seul moyen qui reste à la censure, c’est de bloquer totalement l’IP en question. D’où le blocage de tous les services qui l’utilisent.

26 Nov 2010

En attendant des jours meilleurs, voici quelques bookmarklets pour aider un tant soit peu à vivre avec la censure. Si du temps de Beaumarchais pouvait-on encore pester : “il n’y a que les petits hommes qui redoutent les petits écris” […]

09 May 2010

Pourquoi une lettre ouverte aux malentendants ? Peut-être parce que les myopes ont déjà tellement du mal à lire. Et que la fracture entre les discours politiques et ce qui se lit et s’écrit sur les supports dits libres, c’est-à-dire électroniques, il n’y a que les myopes qui n’arrivent pas à la voir. Une fracture où l’hypocrisie des discours est le maître mot (I), handicapant la marche vers l’Etat de droit (II). Et la censure dans tout cela s’avère être le révélateur cinglant de nos aberrantes contradictions.

25 Apr 2010

These video sharing websites are illegaly blocked in Tunisia (no judicial decision has ordered them). This is done by violating, inter alia, the article 8 of the tunisian Constitution and article 19 of the Universal Declaration of Human Rights.

08 Mar 2010

“Lite IP Filter“ is a PHP script that monitors and even blocks, if you choose to, IP ranges without using a database server. The script can also detect IPs behind proxies (except for proxies that are completely “silent”). Many situations may require the use of “Lite IP Filter”, including: If you are uncomfortable with the htaccess file, “Lite IP Filter” can block spammers and those who repetitively try to harm your site.

26 Feb 2010

Qui presse “le bouton”, quelle administration et à partir de quels locaux sont exercés les blocages illégaux des sites internet en Tunisie ? Personne ne le sait ! Manifestement, depuis près de vingt ans, il s’agit de l’un des secrets les mieux gardés de Tunisie. Que cette censure soit exercée par un “fantôme hors la loi”, ne nous empêche pas de relever qu’il agit objectivement sous couvert du premier responsable du pays, c’est-à-dire le président de la République.