Z

Z

-Z- est un caricaturiste cyberactiviste. Il s’est fait connaître grâce à son blog debatunisie.com, dans lequel il commente et croque l’actualité tunisienne depuis 2007. Grâce à l’anonymat -Z- s’est attaqué allègrement au régime Ben Ali. Ses dessins et ses textes ont circulé sur le net malgré la censure. La révolution a permis au blogueur de publier son premier album en Tunisie et de faire connaître son travail dans la presse nationale et étrangère. Aujourd’hui encore, -Z- préserve son anonymat et continue d’alimenter son blog régulièrement où il s’attaque plus particulièrement, à la corruption qui sévit en Tunisie et au “Capitallahisme”, néologisme qu’il a créé pour stigmatiser le mariage entre le pouvoir, l’argent et la religion.

18 Apr 2018

Abir Moussi, présidente du parti destourien libre, est de plus en plus présente sur les petits écrans. Etalant sans cesse sa rhétorique révisionniste tout en clamant haut et fort sa loyauté au dictateur déchu, elle est aujourd’hui le piètre porte-parole d’un autocrate réduit au silence. A travers ses tirades puisant dans le conspirationnisme, Moussi cherche à décrédibiliser l’ordre de valeurs émanant de la révolution en faveur de la restauration d’un autoritarisme d’un temps révolu. Notre psycaricaturiste –Z- l’a ausculté et a découvert ce qu’aucun observateur de la vie politique tunisienne n’a pu entrevoir.

11 Apr 2018

Sous le nouveau titre de la “Grande Maison”, Nidaa Tounes lance sur internet une vaste opération de séduction, et ce près d’un mois avant les élections municipales. Tout comme les autres membres du parti, Borhen Bsaïes arbore tout sourire sa banderole de campagne avec le slogan “Grande Maison”. Or, les protagonistes de cette campagne ne savent pas ce que les internautes ont rappelé : “Grande Maison” est aussi le nom d’un ancien fameux bordel tunisois. Impétueux défenseur de la dictature de Ben Ali, girouette après la révolution, notre Goebbels national a retrouvé dans la Grande Maison, son lieu idéal pour continuer à cultiver ses grands talents. Face à notre psycaricaturiste -Z-, Bsaies assume ses vices et ses fantasmes et avoue son petit faible pour les hommes de pouvoir. 

28 Mar 2018

Le président tunisien Béji Caid Essebsi, maître d’œuvre de la loi sur la réconciliation, espère donner le coup de grâce à la justice transitionnelle, tandis que des attaques tous azimuts sont orchestrées contre l’Instance Vérité et Dignité. Notre psycaricaturiste, –Z- qui a sondé la psyché présidentielle, révèle les dessous mauves de la manœuvre. Gare aux miasmes, car encore une fois, la psychologie des profondeurs risque plus que jamais de drainer les égouts du passé.

07 Mar 2018

Sa mise en examen en France pour banqueroute a été révélée, jeudi dernier, par BFM TV. Le producteur Tarak Ben Ammar est soupçonné d’avoir entrainé la faillite de la société de post-production Quinta Industries, branche du groupe Quinta Communications dont il est l’actionnaire majoritaire. Malgré ses amitiés saoudiennes et qataries, cet ami proche et partenaire d’affaire de Berlusconi semble sombrer dans un imbroglio juridico-financier, tout comme les frères Karoui ses associés dans Nessma TV, qui font déjà l’objet d’une instruction ouverte par le pôle judiciaire et financier.

20 Feb 2018

Depuis presque une semaine, El Hiwar Ettounsi mène une campagne de dénigrement contre Neji Bghouri. Le président du Syndicat National des Journalistes Tunisiens (SNJT) est pris pour cible suite à son refus d’assister, en présence de Sami Fehri, à une réunion consultative sur le nouveau cadre législatif du secteur audiovisuel. Le patron d’El Hiwar Ettounsi a donc été contraint à quitter les lieux. C’était le 14 février au ministère des Relations avec les instances constitutionnelles, la société civile et les organisations des droits de l’homme. Poursuivi pour corruption, abus de biens publics et trafic d’influence et n’occupant aucune fonction l’habilitant à participer à cette réunion regroupant les représentants des organisations professionnelles, Sami Fehri a procédé à un règlement de compte via sa chaîne tv. Une attitude qui a dépêché notre psycaricaturiste -Z- de l’ausculter.

13 Feb 2018

A la tête du gouvernement depuis août 2016, Youssef Chahed a essayé à travers sa « guerre contre la corruption » de se forger une image de super-héros luttant contre la corruption. C’est sous son mandat à la Kasbah que la Tunisie s’est retrouvée sur deux listes noires européennes remettant en cause son intégrité financière. Les quelques mesures évènementielles et le tapage communicationnel de « Super Jo » n’ont pas empêché l’Union européenne d’inclure la Tunisie sur la liste noire des paradis fiscaux début décembre avant d’en être retirée le 23 janvier pour se retrouver le 7 février sur la liste noire des pays exposés au blanchiment d’argent et au financement du terrorisme.

06 Feb 2018

Malgré l’emploi du temps très chargé de sa visite d’Etat en Tunisie, mercredi 31 janvier et jeudi 1er février, le président français Emmanuel Macron a trouvé le temps de passer par le divan de notre psycaricaturiste. –Z- a pu entrevoir, à travers les nuages communicationnels, ce que pense le fondateur de « La République en marche » de la mobilité en Méditerranée. A vrai dire, les déclarations de l’ambassadeur Olivier Poivre d’Arvor à la presse sur la question migratoire l’ont aidé.

30 Jan 2018

Harcèlement contre les journalistes, arrestations arbitraires et conditions de détention provisoire inhumaines, la gestion désastreuse de la vague de contestations sociales par le ministre de l’Intérieur Lotfi Brahem rappelle la manière de faire du régime déchu. Ses réponses aux questions des députés de la commission de la sécurité et de la défense, lors de la séance du lundi 29 janvier, confirment cette orientation. Le diagnostic de notre psycaricaturiste aussi.

16 Jan 2018

Sans affiliation partisane et sans soutien permanent de quelconque bloc parlementaire, Mehdi Ben Gharbia est un loup solitaire au sein du gouvernement Youssef Chahed. En charge depuis septembre 2016 des relations avec les instances constitutionnelles, la société civile et les organisations des droits de l’homme, les projets de loi élaborés par le ministère dirigé par cet homme d’affaire sont largement contestés. La semaine dernière, Mehdi Ben Gharbia a mal vécu ses derniers débats télévisés avec les jeunes représentants des mouvements contestataires. De quoi imposer un passage par le divan de -Z-.

03 Jan 2018

Ses connexions internationales ont toujours fait de lui un personnage controversé, encore plus depuis sa critique de « l’incapacité d’anticipation de la diplomatie tunisienne », fin décembre, en marge de la crise entre la Tunisie et les Emirats Arabes Unis. Mohsen Marzouk a également défrayé la chronique suite à l’annonce, le 26 décembre, d’une coalition électorale rassemblant 10 partis politiques dont le sien, Machrouû Tounes, à l’approche des Municipales. Notre psycaricaturiste -Z- l’a ausculté pour vous.

26 Dec 2017

Le président turc Recep Tayyip Erdogan a atterri à Tunis aujourd’hui 26 décembre pour une visite de deux jours à l’invitation du président tunisien Béji Caïd Essebsi. Connu pour ses relations étroites avec Ennahdha, le dirigeant du parti islamiste AKP effectue cette visite deux semaines après l’adoption du parlement tunisien d’une mesure imposant une hausse des taxes douanières à une liste de produits turcs dans le cadre de la loi des finances de 2018. La politique répressive d’Erdogan à l’égard des journalistes est de plus en plus contestée. Actuellement, plus de 149 professionnels de l’information sont actuellement en prison en Turquie.

19 Dec 2017

Elu dimanche 17 décembre à l’issue des élections législatives partielles en Allemagne, le blogueur Yassine Ayari siégera à l’Assemblée des Représentants du Peuple jusqu’à la fin de cette législature en décembre 2019. Candidat sur une liste indépendante au nom d’Amal et soutenu par Moncef Marzouki et son parti, ce personnage, excité à l’idée de bénéficier de l’immunité parlementaire, défraye déjà la chronique à cause de sa sympathie pour l’islam radical. Notre psycaricaturiste –Z- l’a ausculté pour vous.

12 Dec 2017

Wided Bouchamaoui a été en première ligne de l’opposition à la loi des finances de 2018, contestant la hausse des impôts sur les entreprises. Par ailleurs, la présidente de l’Union Tunisienne de l’Industrie, du Commerce et de l’Artisanat (UTICA) vient de se porter candidate à la présidence de l’Union pour la Méditerranée (UPM). En cas d’élection, la patronne nobélisée ne sera plus à la tête de l’organisation patronale. Ce qui lui a valu un passage par le fauteuil de notre psycaricaturiste.

05 Dec 2017

Le ministre de la culture Mohamed Zinelabidine a créé la polémique en défendant, à l’Assemblée des Représentants du Peuple, les coupes budgétaires prévues par la loi des finances de 2018. Il a également défrayé la chronique en limogeant Moez Mrabet, le directeur du Centre Culturel International de Hammamet (CCIH) et Héla Ouardi, la directrice du département du livre au sein du ministère après sa transmission d’un dossier de corruption à la justice. Ancien propagandiste de Ben Ali, Mohamed Zinelabidine fait preuve d’un grand attachement à la culture politique dans laquelle il a baigné sous la dictature.

28 Nov 2017

Dès ce mardi, chaque semaine, la rédaction de Nawaat propose à -Z- de brosser, à sa manière, le portrait d’un personnage public au gré de l’actualité. Réintégrée le 13 novembre au sein de la coalition au pouvoir, constituant ainsi une nouvelle troïka, Slim Riahi, patron de l’Union Patriotique Libre et président sortant du Club Africain, est le premier élu de cette série.

11 Apr 2011

Le 6 Avril 2011 a été commémoré le 11ème anniversaire du décès de Habib Bourguiba. Autant dire qu’il s’agissait de la première commémoration du Bourguibisme après 10 ans de quasi-censure par Ben Ali […]